En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus et gérer ces paramètres. x
A- A A+

Après une chirurgie adbominale, il est relativement fréquent que du tissu cicatriciel se forment entre deux organes qui sont habituellement séparés. Ce sont les adhérences post-chirurgicales. Ces adhérences provoquent des symptômes (maux de ventre) et contribuent à compliquer et à augmenter les risques d’une nouvelle intervention chirurgicale.

Il est possible de réduire la survenue d'adhérences. Pendant l'intervention, le chirurgien met en place des membranes qui, en constituant une barrière temporaire entre les organes qui ont été endommagés par l’intervention chirurgicale, réduisent la fréquence, l’étendue et la sévérité de ces adhérences. Ces membranes biorésorbables restent en place environ une semaine, puis sont progressivement résorbées par l'organisme en un mois.

Pour en savoir plus sur la prévention des adhérences post-opératoires.