En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus et gérer ces paramètres. x
A- A A+

Dans le cadre de la publication des résultats de l'enquête nationale "Qualité de vie", Stéphane Korsia-Meffre, de l’association France Côlon insiste sur l’importance de pratiquer une activité physique adaptée pour les patients afin de réduire les risques de récidive et de mieux supporter le(s) traitement(s).


 

(Cliquez sur la vidéo pour en savoir plus)

Une activité physique régulière permet de mieux vivre sa chimiothérapie et de diminuer le nombre de récidives du cancer colorectal de 20 % à 30 %. Or selon l'enquête menée par l'association France Côlon - "Vivre avec un cancer colorectal" - un tiers seulement des patients pratiquent une activité physique régulière pour gérer leur maladie.
L'association a déjà engagé des actions pour promouvoir une activité physique adaptée dans ce type de cancer, mais l'enquête alerte sur le fort besoin de sensibilisation des patients à travers des structures dédiées. Si la loi autorise désormais les médecins à prescrire une activité physique adaptée à l’état de santé de leurs patients, il faut également encourager davantage les patients à solliciter leur médecin pour une prescription dans ce domaine.
 
Source : Enquête « Vivre avec un cancer colorectal » réalisée par l’association France Côlon, avec le soutien financier de la Fondation Roche et l’intervention d’Epidaure, auprès de 225 patients atteints d’un cancer colorectal (questionnaires remis dans les services hospitaliers ou disponibles en ligne) – de septembre 2014 à septembre 2015.